Bibliothérapie #1 : Les Essais

Salut copain, je sais, je suis à la bourre. Mais c’est pas ma faute, je l’explique ici

Avant de faire l’article des mes lectures pour identifier et gérer une sale période dans ta vie, voici un petit test de flippé du cerveau pour savoir si ce genre de livres peut te servir en ce moment.

C’est facile et y a rien à gagner. Pour chaque proposition en rose, si tu réponds oui, il te suffit de rayer la mention inutile :

  1. Tu es au bout du rouleau et tu ne sais pas exactement pourquoi ? Pas exactement comment ? Tu n’en vois pas le bout ?
  2. Tu flippes ta mère sans raison dans les transports en commun / avant d’entrer en réunion / quand tu te mets au lit / à l’idée de prendre l’avion ?
  3. Tu as envie de pleurer ou de te mettre fort en colère devant une rediffusion de patinage artistique ?  en écoutant la Marseillaise avant un match ? en allant sur n’importe quel réseau social ?
  4. Tu es constamment épuisé(e) et tu ne fais que dormir ? Ou au contraire tu multiplies les insomnies et ressemble à  un walking dead ?
  5. Tu es malade, au choix : aphone / migraineux / nauséeux / en indigestion dès que quelqu’un ou quelque chose te contrarie ?

Tu t’es reconnu dans au moins une de ces propositions ? Cet article est pour toi ! Je vais parler ici de livres qui te permettront d’identifier et comprendre d’où ton état du moment peut bien venir et qui te donneront des pistes pour le gérer dans un premier temps.

J’en ai sélectionné trois très différents de part leurs approches respectives :

  • un essai de médecin (approche médicale) ,
  • un travail de psychanalyste (approche freudienne/jungienne)
  • et un ouvrage de coach de vie (approche expérimentale).

C’est toi qui choizz, mais ils sont tous intéressants à mon sens.

L’avis Médical

« Guérir » de David Servan Schreiber

Guerir-DavidServanSchreiber

Ouvrage dont je t’ai déjà parlé là.

Le titre complet du livre est très long mais édifiant : Guérir le stress, l’anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse ».

Vaste programme.

Et bien tu sais quoi ? C’est un livre fondateur et extrêmement utile. De mon point de vue, si tu ne devais en lire qu’un parmi tous ceux dont je vais parler aujourd’hui et dans les articles à venir, c’est celui-là que je te recommanderai !

C’est hyper complet et je me rends compte, en replongeant dedans pour écrire ces lignes, que j’ai mis en œuvre à peu près toutes ses recommandations.

Dans le désordre : la cohérence cardiaque, la lumino-thérapie, les animaux de compagnie, le sport régulier, la consommation d’Omega 3, la communication bienveillante etc.

Et celles que je n’ai pas encore testées (mais ça me donne des idées) : l’intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires, communément appelée EMDR pour Eye Movement Desensitization and Reprocessing. Comme c’est écrit par un ponte du genre et un vrai médecin, spécialiste en neurosciences cognitives, tu peux y aller, c’est du sérieux. Du pragmatique et du concret.

Petit bémol : dans des cas de troubles persistants, les médicaments AVEC le suivi psy sont bien souvent nécessaires.

L’analyse Psy

Le drame de l’enfant doué, de Alice Miller

Le-drame-de-l-enfant-doue

Là on entre dans un domaine à côté de la médecine, la psychanalyse. « Le drame de l’enfant doué » est un essai que j’ai lu sur le tard (c’est à dire en 2016) alors qu’il a été écrit en 1983. C’est un livre qui part d’un postulat simple : un enfant doué et donc sensible va ressentir dès les premiers jours de sa vie les angoisses et les attentes de ses parents et va s’y adapter, laissant de côté au passage, l’expression de ses propres troubles. Il va donc devenir très tardivement, voire peut-être jamais lui-même, tant il sera concentré sur son besoin de satisfaire les attentes qu’on a pour lui.

Alice Miller est une psychanalyste spécialisée sur les abus et les maltraitances de l’enfant. Ça te parle ? Vas-y, ce texte est pour toi (même s’il est assez dense). Je dirai simplement que pour moi, ce livre a eu un effet appréciable : me faire réfléchir sur mes envies et mes attentes. J’ai dû distinguer entre celles qu’on m’a enjointes d’avoir et les miennes propres. Et les dégâts que ça a pu causer sur mon parcours d’adulte. Ce fut une vraie découverte.

Petit bémol : Attention, Alice Miller est controversée car elle a une conception assez radicale de la violence faite aux enfants et de ses conséquences à l’âge adulte (elle explique notamment que c’est à cause des bobos de bébé Adolf H. dans son enfance qu’il est devenu méchant-méchant).

Le conseil de Coach

« Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même » de Lise Bourbeau

Les-5-bleures-qui-empechent-d-etre-soi-meme

Le site internet de Lise Bourbeau fait mal au crâne tellement il est ringard MAIS « les cinq blessures » me sont tombées entre les mains à une époque où je me demandais pourquoi certaines personnes grossissaient rien qu’en regardant un croissant alors que d’autres brûlaient toutes les calories de stress et étaient gaulés comme des haricots verts, quoi qu’ils fassent.

Question de métabolisme ? sans doute.
Mais encore ?
Et bien elle propose une explication qui, je trouve, tiens la route. Le principe est simple : le corps ne mens jamais. (Et je suis bien d’accord, elle en a fait un bouquin que je n’ai pas lu). Selon elle, nous souffrons tous de blessures survenues dans notre enfance (rien de bien nouveau) et notre ego, pour se protéger de ces blessures (trahison, rejet, abandon, humiliation et injustice), forme un masque en fonction de chaque blessure. je te laisse découvrir lesquelles dans le livre. Arrivés à l’âge adulte, notre corps a intégré les masques et les blessures, et nous le fait savoir. Voilà l’idée.
C’est assez convaincant et j’ai trouvé sa démarche pragmatique.

Petit Bémol :  Je place Lise Bourbeau dans la même case qu’Alice Miller. Elle peut être controversée car elle n’est ni médecin ni psychologue. Elle est coach. Ses théories sont donc souvent contestées.

Maintenant, je te laisse te faire ton opinion.
À suivre : les livres de fiction symbolique…

Bonne lecture !

On reste en contact ?
error